Ils me sont fidèles :

URETTFERDIGHET

'


ORCHID



De la douceur, histoire de contraster avec l'amertume, la rancoeur 
et l'écoeurement dans lesquels je nage depuis lecture de ce document.


___ Dix mois plus tard, me voilà assise, le ventre rond et nerveux, sur le canapé du salon, le rapport d'enquête entre les mains, relique tant attendue. Je parcours, d'abord en diagonale, les nombreux paragraphes de ce dossier excessivement technique, achalandé d'une bonne trentaine de pages. Je salue d'abord courtoisement les analyses sanguines, salivaires et toxicologiques, les divers témoignages recueillis par les CRS de l'autoroute ayant mené l'enquête, le descriptif atermoyé de la situation ainsi que les quelques dépôts de plaintes, réalisant le sourire aux lèvres que non, je ne suis pas la seule. Les détails scrupuleux de cet épisode sinistre de ma vie ne manquent pas de me sauter aux yeux.


J'étais à l'arrêt sur la voie de gauche, ankylosée dans un embouteillage causé par un accident survenu quelques kilomètres plus loin. A ma droite, un camion lituanien. Devant moi, une Clio. Derrière, en l'espace d'un millième de seconde, un véhicule de type fourgonnette venant me percuter à 100km/h. Mon pamphlétaire, ex-héroïnomane sous traitement pour un éventuel sevrage résidant à moins de deux kilomètres de chez nous était, six heures après la collision, à plus de cinq nanogrammes de THC dans le sang.


De l'injustice, bestiale et primitive. 
A l'état brut.

16 commentaires:

Darthmagus a dit…

J'aime beaucoup ta composition très épurée.

Elisabeth a dit…

Tu t'en sors très bien ma belle,
pour la photo : le flou dans lequel baigne la fleur rend l'instant figé en douceur, joli ! Je t'embrasse

Towanda a dit…

Je ne comprends rien a cette derniere phrase, mais en tout cas, bravo le conducteur de la fourgonette! Hahaha!

Ravie que tu aies recu le rapport de l'accident.

Elle est mignonne ma petite, hein? :')

Lala a dit…

c'est juste ignoble..

ça me fait froid dans le dos

AMBre a dit…

Les vies perdues peuvent être ainsi froidement, techniquement et de manière neutre décrites dans un rapport. Seuls les proches et ceux qui tiennent à celui ou celle qui est parti(e) ressentent avec écoeurement et toutes sortes de violences l'injustice, la bêtise et la folie que revêtent quelques fractions de secondes.
Heureusement, tu as échappé à ce terrible accident, tu es là et c'est ce qui compte. Comme je te l'ai dit à plusieurs reprises, la vie a pris sa revanche en s'installant en toi après tout ça.
C'est ce qui a de l'importance maintenant : toi, lui et le fruit de votre amour.
Je t'embrasse, mon petit oiseau.

✿ France ✿ ✿ a dit…

Elle est splendide cette fleur
Merci

Ulvinne a dit…

@Ma Lala : Et moi donc! Rah, comme tu dis ma belle. C'est écoeurant, bordel! Le hasard n'existe pas.

Towanda a dit…

Ah, yes, je comprends le sens de la phrase maintenant ^^

Je comprends aussi ce qu'est avoir un chat turbulent. Enfin, j'imagine. La mienne est calme, mais quand elle ne l'est pas elle qu'elle fout de la litiere partout, ca m'énerve un peu... Hahaha.

Alf a dit…

Tu sais ce que j'en dis, moi ? GROS CACA =_=' Mais tu as survécu ! (Et moi aussi, même si les rattrapages c'est loin d'être aussi violent -_-)

Laurie a dit…

Oh putain!

Ta photo est superbe et douce, j'adore!

Alf a dit…

J'crois qu'on aurait tous été t'aider à lui pourrir la vie -___-' (la mort est bien trop douce).

Hélène a dit…

C'est vraiment écoeurant ! Heureusement tu es très bien aujourd'hui et tu t'apprêtes à donner la vie. J'admire ton courage !
Très belle photo

Elisabeth a dit…

Je me doute pour le cinglé. De nada, le résultat est parfait ;) bises.

Anonyme a dit…

Cela fait maintenant pas mal de temps que je suis ton blog. Un peu plus d'un an déjà. En "silence".

Je n'ai jamais rien posté jusqu'ici, je crois. J'ai toujours tout regardé, lu et admiré sans rien dire, et j'ai suivi un peu ton histoire.

Ton absence m'a plutôt surprise, puis inquiétée, et j'ai ensuite été, comme tous je crois, rassurée de finir par te voir revenir.

Ce petit blog, qui aurait pu ne pas se distinguer de millions d'autres, a pourtant su s'envoler, recevoir des visites, des dizaines de lecteurs assidus, qui te suivent, peut-être même comme moi, de loin, juste en spectateur.
Parce que tes photographies nous montrent que la beauté des choses est bel et bien réelle.Que l'on peut la voir partout et toujours.
Parce que tes écrits nous montrent que la volonté, qu'elle soit d'écrire, de partager ou même de vivre n'est pas une vue de l'esprit.

J'ai, comme beaucoup sans doute, souri en apprenant que tu étais enceinte, et encore comme beaucoup, j'attends avec impatience de savoir que la jolie petite Nina va rejoindre ce monde en compagnie d'une maman qui en aura, des choses à lui montrer.

Je ne pense pas reposter de message par ici. Je ne sais pas pourquoi j'ai décidé d'écrire aujourd'hui et pas un autre jour.

Alors je te souhaite une très bonne fin d'année, qu'elle soit bien meilleure que la précédente et que la joie reste dans ton coeur.

Continue à faire sourire les notres en nous montrant de si jolies choses.

Ulvinne a dit…

J'ai rarement l'occasion de lire des mots si encourageants, si sincères et si beaux. Je voudrais te remercier pour ce que tu écris ici. Sache que ça me touche profondément. Je te suis reconnaissante de t'être manifestée, me faisant réaliser que la blogosphère ne regorge pas que de personnes que rien n'intéresse. Vous êtes une infime poignée à avoir compris ce que j'ai traversé, et je te suis on ne peut plus reconnaissante de me suivre, même en silence.

Merci, merci, merci.

AMBre a dit…

Quel magnifique témoignage, quelle preuve qu'un blog peut être assidûment suivi même en secret !
Je me réjouis sincèrement pour toi, Ulvinne, car tu le mérites.
Je t'embrasse très fort.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...